Big Bang

TristesseduroiAvant le Big Bang* (il y a donc très longtemps) j’allais voir une exposition et suivant mon humeur ou mon ressenti du moment je trouvais une oeuvre gaie, mélancolique, subversive. Maintenant pas besoin de ressentir quelque chose, l’exposition l’a fait pour vous, les oeuvres sont catégoriée :Subversion, mélancolie, sexe,Destruction, Guerre etc… Donc vous entrez dans une salle par exemple Nostalgie, et forcement vous devez considérer les toiles nostalgiques:ce n’est pas parce que Matisse a donné comme titre à ce tableau « Tristesse du Roi » que je trouve cette toile nostalgique, j’ai même été très surpris de la voir cataloguée ainsi, moi je la trouve plutôt joyeuse. Et on trouve une oeuvre de Giacometti dans voyeurisme, une de Dali dans Sexe. Bigre. A la télévision c’est devenu banal, il y a des pancartes levées devant les spectateurs « Souriez » , « Applaudissez ». Donc le mieux est de profiter des oeuvres sans faire attention au nom donné à la Salle (exercice pas très facile)
(*) Big Bang c’est le nom donné à l’exposition au Centre Georges Pompidou

One single comment

  1. d'enbas dit :

    On prend le commun des mortels, les gens d’en bas pour de sombres crétins à qui il faut dicter leur conduite, c’en est un exemple parmi tant d’autres, le plus fameux ces derniers temps étant le référendum: vous avez le choix mais il faut voter oui!