Klimt is good

Klimt
Tout à fait d’accord avec Lunettes Rouges sur son texte au sujet des dessins érotiques de Klimt et indiquant qu’il a été déçu.
J’ai acheté vendredi dernier, le « livre d’art » supplément du Monde sur Gustave Klimt (1862-1918). et j’ai bien aimé. Si l’on fait une analyse (je m’en garderai bien) de l’environnement dans lequel vivait le peintre: Une Vienne Bourgeoise et conservatrice déja perturbée par Sigmund Freud qui ecrivait « l’Interprétation des rêves » en 1900 et Trois essais sur la théorie de la sexualité en 1905. Klimt était un peu plus jeune que Freud (8 ans à peine). L’un abordait la sexualité de manière savante et réfléchie. L’autre la vivait la dessinait et la peignait (du verbe peindre, c’est vrai que comme il ne peignait que des femmes souvent nues elles devaient ensuite se peigner elles-même).Mais Klimt de retour de sa visite à Paris a rapporté l’impressionnisme dans ses valises.
Ps: En ce qui concerne l’image jointe, peut-être que Manara appréciait Klimt.

One single comment

  1. PAB dit :

    Moi, quand je préfère admirer les tableaux du maître dans le cadre prestigieux d’un grand hotel : je te conseille vivement d’en faire l’expérience, et d’observer avec attention le Klimt au Ritz, surtout quand il dessine (et peigne) des femmes nues aux jambes écartées…