J’en ai révé « Praxitèle l’a fait »

Praxitèle  : Aprhodite de CnidePraxitèlel aurait vécu à Athènes de -400 approximativement à -330 av J.C. environ.
Le Louvre lui consacre une exposition dans laquelle on ne peut voir que des copies, car pas un seul original n’a été retrouvé, à part un socle sur lequel on retrouve sa signature « Praxitèle l’a fait ».

La Photo représente l’Aphrodite de Cnide qui était, peut-être, Phryné dont il aurait été l’amant. On y retrouve la marque de Praxitèle dans ce fameux déhanchement, qui m’a toujours fait rêver.

Today is « Journée de la Francophonie « 

BasquiatWhat a surprise! I have just booked my flight for New-York, so I search on Internet what are the current exhibitions in NY, and I found this news below:

The French Cultural Services of the French Embassy are hosting the exhibit: “Jean Michel Basquiat, French Collections” until April 27. Of the 41 works on display, most have never before been exhibited in the United States.

Brooklyn-born Jean Michel Basquiat was one of the 20th century’s major artists. His career as an artist lasted no more than eight years but he left us with a really prolific and forceful body of work.
Using graffiti and street imagery, cartoons, mythology and religious symbolism, Basquiat’s drawings and paintings explore issues of race and identity.

Last week I saw the movie “Basquiat”, an interesting movie, where the relationship between Basquiat and Andy Wharol is described in a very surprising manner : Andy Wharool was aware Basquiat was a great painter, but not him

Remark : On Labor Day we don’t work. So on Francophony Day, I understood, we have to avoid french for a better celebration.

Il est déjà demain

Gonzales Julio : Femme se coiffantEn discutant avec un collègue au boulot, il nous a demandé si nous avions aimé un film dont je ne me souviens pas du nom, mais peu importe. Nous lui avons rappelé que ce film n’était pas encore sorti en salle, et qu’il nous était donc impossible de l’avoir vu. Miracle du piratage…
De la même manière je n’ai pas vu l’exposition de Julio Gonzales à Beaubourg du 4 Juillet au 8 Octobre 2007, mais je l’ai quand même beaucoup aimée. C’est une bonne chose que Beaubourg redécouvre ce sculpteur qui a longtemps côtoyé Picasso. Le Don Quichotte de Picasso fait vraiment penser aux sculptures de Julio Gonzales, et l’inverse est bien sûr tout aussi vrai.
Aussi si vous n’avez pas de problème avec l’espace temporel, précipitez vous à Beaubourg voir cette exposition.

Journée de la femme : France 3 célèbre Ursula Andress

Ursula AndressC’est aujourd’hui la journée de la femme. France 3 a donc programmé ce soir un film que tous les hommes ont déjà vu au moins une fois « James Bond contre Docteur NO », avec bien sûr la sculpturale Ursula Andress sortant de l’eau, « La femme par excellence ».
C’est sûr que les femmes vont aimer apporter le pack de bière et la pizza à leur compagnon pour qu’il puisse pleinement profiter de cette journée de la femme…
Pour les irreductibles:

  • ceux qui ne supportent pas James Bond,
  • ceux qui n’apprécient pas Ursula Andress,
  • ceux qui considèrent que l’image de la femme ne se réduit pas à une James Bond Girl
  • ceux qui n’aiment pas la pizza
  • ils peuvent toujours aller consulter le site consacré à la journée de la femme.

    Pascin Satire et Satyre

    Pascin La toiletteJules Pascin (1885-1930) a commencé par dessiner pour le journal satirique allemand Simplicissimus, avant de faire des tableaux de jeunes filles dénudées, car ça se vendait bien.
    Entre temps il a dessiné, fait la fête, et a assidument fréquenté les bordels.
    En sortant du musée Maillol où il est exposé, je n’arrivais pas à trouver l’homme sympathique.
    Je trouve par contre très beau son tableau « La toilette » reproduit sur l’affiche de l’exposition, c’est même pour voir l’original que je suis allé à cette exposition car je ne connaissais pas même le nom de ce dessinateur-peintre.

    Violons avez-vous une âme ?

    Repin avec RubyVendredi soir je suis allé écouter à la Salle Playel, Vadim Repin Violon Solo sous la direction de Myung-Whun Chung. J’étais au deuxième rang et pouvais voir le soliste de très près. En regardant son violon de près j’ai cru reconnaître le Stradivarius « Ruby » de 1708. Il avait cette couleur rouge foncé à l’origine de son nom, mais dès les première notes, j’ai dû me rendre à l’évidence, ce ne pouvait pas être un Stradivarius, mais un Guarneri del Gesù. Après m’être renseigné il s’agissait du « Von Szerdahely » de 1736.

    Remarque 1: je suis bien sûr incapable de reconnaître un violon, mais quand il s’agit de tels instruments qui ont traversé les siècles, je me demande vraiment qui du violon ou du violoniste possède l’autre. On raconte que Pablo Sarasate était tellement possédé par son violon (le Ruby) qu’il composa une pièce qui lui était dédié.

    Remarque 2: l’âme du violon est une petite baguette de pin qui joint la table au fond et qui est placée à 6 ou 7 mm en arrière du pied du chevalet, du coté de la plus petite corde. Son rôle est de transmettre le son au fond, de soutenir la table sous le chevalet et de moduler la réponse de l’instrument.

    Remarque 3: Sur la photo Vadim Repin pose avec le Stradivarius « Ruby ».

    Fontaine, Fontaine ….


    Baigneuse

    Dans l’eau de la claire fontaine
    Elle se baignait toute nue.
    Une saute de vent soudaine
    Jeta ses habits dans les nues.

    ………………

    Georges Brassens