Quand la Chine s’eveillera (l’art s’écroulera)

Andy Warhol - Mao -1972 -Je dînais ce soir, avec un jeune homme qui parcourt le monde pour son travail.
Je lui disais mon « admiration » (en vieux soixante-huitard) pour Mao tsé toung (Mao zedong) qui a combattu le Japon impérialiste, et il me faisait remarquer qu’à son avis le Japon était arrivé à un niveau de vie suffisant pour apprécier l’art et la culture alors qu’en Chine tout le monde ne pense qu’à gagner de l’argent.
Comme quoi les temps changent, et je reste avec cette question embarrassante sur les bras :
Est-il donc nécessaire de manger à sa faim pour apprécier l’art ?

Droit de réponse accordé à Félix

Soleil LevantSuite à la parution du précédent article j’ai reçu un mail de Félix[Dufrance] qu’il m’a demandé de reproduire non pas dans un commentaire mais dans une chronique spéciale, voici donc dans son intégralité le texte qu’il m’a fait parvenir :
Merci à toi (note de la rédaction : on se tutoie) d’insérer ce texte en tant que chronique et non comme un commentaire (note de la rédaction : même pour un commentaire c’est moi qui les reporte dans le Blog, car Félix n’a jamais touché à un ordinateur), comme image associée, tu peux mettre un de mes tableaux si tu y tiens.
A vous lecteurs de ce Blog
(note de la rédaction :Félix suppose que vous serez au moins deux à lire ce Blog, sinon il aurait continué sur le mode du tutoiement) qui êtes en train de me lire (note de la rédaction : je voudrai pas fâcher Félix, mais vous êtes forcément en train de le lire, au moins jusqu’ici, car rien ne dit que vous allez encore longtemps supporter la lecture de cette rubrique) j’espère que Pêle-mail l’auteur de ce Blog ne va pas continuellement m’interrompre avec sa fâcheuse habitude de donner son avis en ajoutant des parenthèses à tout bout de champ (note de la rédaction : sur ce point il a raison, ça m’arrive assez souvent). Je voudrais apporter un commentaire à la précédente rubrique. (note de la rédaction : mais pas sous forme de commentaire mais de chronique spécifique comme il me l’a lui-même demandé, j’avoue qu’à ce point je me suis demandé si un commentaire n’était pas plus approprié). Ce qui m’a importé (note de la rédaction : au sens de ce qui était important pour lui, et non pas au sens importation) c’est le tableau.(note de la rédaction : c’et sur ces mots que se termine le commentaire de Félix un homme qui ne parle pas pour ne rien dire).

Bonne année Félix !

Francis par FelixJ’avais commandé mon portrait à Félix [Dufrance], Il n’avait pas voulu me le montrer avant qu’il soit complètement terminé. Je suis donc allé chez lui aujourd’hui, (une occasion comme une autre de lui souhaiter une bonne année), je ne me suis pas vraiment reconnu, mais certains y ont trouvé une ressemblance…..avec mon père.
Il parlait beaucoup, sûrement pour m’empêcher de commenter le tableau, mais il semblait vraiment obnubilé en ce moment par Picasso. Il venait de découvrir qu’enfant Picasso n’avait pratiquement jamais dessiné des dessins de son âge, très tôt son père lui avait enseigné le dessin académique « J’ai dessiné avant de parler, mais je n’ai jamais fait de dessins d’enfants » disait Picasso.
Je lui ai dit qu’aux alentours des années 60, mon prof d’histoire nous avait dit que des scientifiques avaient montré des dessins de Picasso mélangés à des dessins d’enfants, et que bien peu avaient reconnus quels étaient les dessins de Picasso. Cette histoire l’a fait beaucoup rire. Moi je l’ai toujours trouvée navrante, mon prof avait dû rater la marche lors des cours d’histoire de l’art.

Et s’il n’y avait rien de plus à dire ?


Mort de De Gaulle par Jacques Faizant

Jacques Faizant est allé rejoindre
Jean Effel
et Raymond Peynet

Deux Cariatides pas si jumelles que ça

La Fausse Cariatide La vraie Cariatide

J’ai déja consacré un article à la cariatide de Rodin, mais de passage au MET à New-York, au hasard de ma visite je suis tombé sur les deux cariatides de Rodin, exposées ensemble dans la même salle.
L’une épuisée par la pierre qu’elle porte, toujours aussi émouvante. (Elle est en bronze et porte le N° 1*).
L’autre portant une espèce d’amphore en forme de sphère perdant ainsi tout son charme, en la voyant on se demande seulement pourquoi cette position que rien ne justifie.

Etrange que cette seule différence me fasse apprécier de manière aussi radicalement opposée ces deux sculptures qui sont pour le reste absolument identiques.

(*)Numérotation d’un Bronze
L’artiste décide du nombre d’épreuves du tirage original : en général 8 épreuves numérotées de 1/8 à 8/8, les autres tirages ne seront plus que des reproductions.

Le Blog Pêle-Mail a un an



Entretien exclusif avec l’auteur de Pêle-Mail
-Etait-il nécessaire de massacrer ce tableau de Picasso, pour célébrer le premier anniversaire de ce Blog ?

- ………………
Etait-il nécessaire d’écrire ce Blog  ?
-………………….
Quel était ton but en le commençant ?
-……………………….
-Et maintenant quels sont tes projets ?
-……….

un Croquis de Kokoschka

KokoschkaJ’avais le sentiment que parmi les quatre peintres participant à l’exposition « Vienne 1900″ (Klimt, Schiele, Moser et Kokoschka) Oskar Kokoschka (1886-1980) n’était pas le plus intéressant. En visitant l’exposition je suis tombé en arrêt devant ce croquis, qu’il a réalisé d’une fille de Saltimbanque; le déhanchement est une parfaite réussite.
Pour un résumé de l’exposition
je vous renvoie au site de Lunettes Rouges.

Bonne Année 2006

Helmut Newton

Helmut Newton (1920-2004)
Elles arrivent Vogue France Paris 1981
Helmut Newton est un photographe australien d’origine allemande.