Des espoirs !

MangaLes premiers pas sont parfois émouvants, mais toujours hésitants. L’exposition « J’en rêve » à la fondation Cartier présente les premiers pas de 58 jeunes artistes potentiels, et n’échappe pas à cette règle (au moins pour l’hésitation un peu moins pour l’émotion).
Peut-on à partir d’une première œuvre savoir ce que deviendra l’auteur, je pense (et c’est heureux) que l’on ne peut (ni ne doit) tirer aucune conclusion.
Bien sûr Picasso peignait fort bien à neuf ans, mais Matisse a découvert la peinture à 21 ans. Modigliani a commencé par la sculpture avant de peindre. Francis Bacon a choisi de détruire ses premières œuvres.
Souhaitons donc à ces 58 jeunes artistes d’affirmer leur démarche, d’éviter de croire que c’est déjà arrivé, et de continuer à apprendre leur métier en marchant.
Car c’est en peignant que l’on devient peintre (Ce qui veut dire que pour prétendre devenir peintre, le minimum requis est de PEINDRE). Cette maxime est aussi applicable aux sculpteurs. Je n’ai pas d’avis pour les artistes ayant choisi la vidéo ou la photo.

Dodo ? E2-E4 A vous de jouer !

Man Ray Echiquier 1926J’ai réussi à trouver un peu de temps pour visiter l’Exposition Dada à Beaubourg. Il y a foule aussi bien au niveau des visiteurs, qu’au niveau des oeuvres exposées.

Tous les courants semblent représentés (du moins je l’imagine, car je suis parfaitement incapable de les identifier) en laissant la part belle aux acteurs les plus connus (que je liste dans l’ordre alphabétique) : Jean Arp, Marcel Duchamp , Max Ernst, Francis Picabia, Man Ray.
J’ai juste regretté que l’échiquier de Man Ray (photo ci-contre) n’en fasse pas partie, il y avait bien un échiquier (sans les 64 cases lui aussi) mais pas comparable du tout à celui de Man Ray.
En sortant de l’exposition, on peut penser que nombre des oeuvres présentées ne sont pas impérissables, mais on ne peut contester que ce mouvement a fait plus que marquer son époque. Actuellement on aurait bien besoin d’un mouvement qui secoue le fameux cocotier de notre inertie

Courage : Fuyons !

Abandon de Camille ClaudelÀ l’occasion du bicentenaire de l’installation de l’Institut de France dans l’ancien Collège des Quatre-Nations, la séance solennelle de rentrée des cinq Académies 2005 a eu pour thème : Le courage.
Le courage de l’homme d’État par M. Renaud Denoix de Saint Marc, délégué de l’Académie des sciences morales et politiques..

L’artiste devant le courage par M. Jean Cardot, délégué de l’Académie des beaux-arts..

Le courage du chercheur par M. François Jacob, délégué de l’Académie des sciences..
Prouesse du fort, courage du faible par M. Michel Zink, délégué de l’Académie des inscriptions et belles-lettres..

Le courage et l’exemple par M. Maurice Druon, délégué de l’Académie française..
Le Monde se fait l’écho de cette manifestation et retranscrit une partie des discours prononcés.
L’intégralalité des discours est accessible içi.

Je n’ai pas eu le courage de lire ces doctes discours, mais en feuilletant (surfant sur ) le site de l’académie des Beaux Arts je suis tombé sur la lettre41 qui parle de Camille Claudel (1856-1943). Le courage m’est alors revenu en admirant, entre autres, cette statue de « L’abandon », car comme le dit Erma Bombeck
Il faut beaucoup de courage pour montrer ses rêves à quelqu’un d’autre.

Tibet or not Tibet

Mandala tibetainAu Tibet, les Lamas réalisaient des Mandalas (dessin exclusivement fait de grains de sable coloré) afin de démontrer l’impermanence de toute chose.C’est aussi une représentation symbolique du monde et de l’univers.
Alexandra David-Néel a été la première femme d’origine européenne à séjourner à Lhassa (3750 m d’altitude) , Capitale du royaume du Tibet, dont le Dalaï Lama était le chef d’État. Tenzin Gyatso, le 14ème Dalaï-Lama reconnu à l’âge de 2 ans selon la tradition tibétaine comme réincarnation du 13ème Dalaï-Lama, a été intronisé le 22 février 1940. Le 7 octobre 1950, les forces chinoises, avec à leur tête Mao Ze Dong, envahirent le Tibet. Sa vie étant en danger, le Dalaï-Lama trouva refuge en Inde en 1959 avec quelques milliers d’autres Tibétains qui le suivaient. Depuis, il ne cesse de plaider en faveur d’une solution négociée de la question tibétaine. En 1989, ses efforts furent couronnés par le Prix Nobel de la Paix.Mais le Tibet est toujours occupé et la culture de son peuple de plus en plus menacée.
Le palais du Potala fondé en 1645 par le Ve Dalaï Lama,était le palais d’hiver des Dalaï Lama; il est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.
Je n’ai jamais vu Lhassa, un jour peut-être je partirai sur les traces d’alexandra David Neel, dont c’est aujourd’hui l’anniversaire de naissance (je le sais car mon anniversaire tombe le même jour).

Maintenant elle s’appellera GRIET !

Griet est la fille à la perleJ’avais lu et bien aimé le livre d’Art sur Vermeer. Et par hasard je tombe sur un bouquin dont la couverture est représentée ci-contre dans lequel je découvre :
Que le prénom de la jeune fille est Griet diminutif de Margriet
Qu’elle était servante au service de la famille Vermeer
Je découvre les relations difficiles qu’ont eu Griet et Jan Vermeer entre eux, agrémentées de la jalousie diffuse de la femme du peintre, le fils du Boucher amoureux de Griet qui est jaloux de Jan Vermeer et réciproquement. Je découvre une vraie tranche de vie à Delft.

Le tableau prend alors une toute autre dimension : ce n’est plus une inconnue que je vois sur le tableau, je comprend pourquoi elle porte une perle, la signification de son regard.
Oui on peut m’objecter que Tracy Chevalier l’auteur du livre a tout inventé et qu’elle n’y connaissait rien en peinture, et bien sûr c’est l’exacte vérité. Et alors… lisez donc le livre avant de dire des âneries.
Ps: il a été tourné un film sorti en DVD à partir du livre, je n’ai pas acheté (pour le moment) le DVD car je ne voulais pas voir Griet autrement qu’avec les yeux de Jan Vermeer (et pour être honnête, aussi avec les yeux du fils du boucher).

Mutuelle Assistance !

Adam et Eve de RubensCurieusement je ne connais pas beaucoup de tableaux représentant un couple ( à part les tableaux officiels réunissant un roi et une reine, un empereur et une impératrice). Pour ce qui est des dictateurs, ils sont représentés en général seuls (et souvent même en géneral).
Soit c’est l’homme seul, soit c’est elle qui est seule, soit c’est toute la famille qui est représentée.
Je trouve que c’est étrange car, quitte à pérenniser une image de soi, pourquoi ne pas faire participer aussi celui ou celle qui partage sa vie.
Heureusement il existe une exception de taille: Adam et Eve sont en général représentés ensemble ( du moins avant de croquer la pomme), ensuite quelques tableaux les représentent en train de fuir le Paradis perdu. Puis ils disparaissent de tout iconographie.
Le tableau est de Pierre-Paul RUBENS (1577-1640)

Finlande

triptyque Aino, peint par Akseli Gallen-Kallela en 1891L’ornement composé de croix gammées qui encadre le triptyque Aino, peint par Akseli Gallen-Kallela (1865 -1931), est vraisemblablement la première présentation publique d’une croix gammée en Finlande répond l’attaché de presse de l’ambassade de Finlande à Dibrazza.
Sur le site de « info-Finlande » on trouve des tonnes de renseignements sur la Finlande qui semble beaucoup plus sympa que le visage que nous présente l’attaché de presse de l’ambassade de Finlande. Par exemple cette photo de Philipp Plissson d’un brise-glace

Mets l’ancolie de coté

Picasso_paysage   DE La TOUR Madeleine
PICASSO La passion du dessin du 28 septembre 2005 – 9
janvier 2006 Musée Picasso, Paris
  "Mélancolie. Génie et folie en Occident", Grand Palais,
Paris-8e
     
Evidemment on ne sait jamais ce qu’on va dessiner…mais
quand on commence à le faire naît une histoire, une idée…et ça y est.
Ensuite l’histoire grandit, comme au théâtre, comme dans la vie…et le dessin
se transforme en d’autres dessins, en un véritable roman. C’est très
distrayant, crois-moi. Moi au moins je m’amuse énormément, en inventant des
choses et je passe des heures entières, pendant que je dessine, à voir, à
penser à ce que font mes personnages. Dans le fond, c’est une manière
d’écrire des histoires
  Pour quelle raison tous ceux qui ont été des
hommes d’exception, en ce qui regarde la philosophie, la science de l’Etat,
la poésie ou les arts, sont-ils manifestement mélancoliques

Picasso

 

Aristote Problème XXX

Je préfère l’interprétation de Picasso, pas besoin
d’être mélancolique pour peindre, dessiner ou sculpter

Fond-Dation

FragonardDominique De Villepin a proposé hier à la FIAC de permettre aux Artistes de payer leurs impôts de leur vivant par une dation. Jusqu’à maintenant l’Artiste devait être mort pour pouvoir en profiter, (ce qui n’était pas très motivant). Une dation récente a permis de pouvoir admirer au Louvre l’original de « Renaud dans le Jardin d’Amide » de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) , tableau qui a beaucoup servi a décorer les boites de chocolat.
Je proposerai aussi aux garagistes d’échanger une voiture neuve contre quelques tableaux, et pour les épiciers quelques kilos de pommes de terre en échange d’un croquis.

Van Gogh et Modigliani avaient essayé ce marché, mais à l’époque il n’était pas très porteur.
En ce qui concerne les faussaires, plus de problème, ils peuvent payer leurs impôts en fausse monnaie en déclarant simplement que ce sont des copies d’originaux (en général ce sont même de bonnes copies)

Les Bandes des Quatre

Dans la Bande des quatre lors de la révolution chinoise, qui se souvient de leurs noms
Zhang Chunqiao(ex-vice Premier Ministre), Yao Wenyuan(journaliste), Wang Hongwen(Président du Parti), Jiang Qing( ép. de Mao)

à part bien sur Madame… Mao

Dans la Bande des trois mousquetaires qui étaient quatre, qui se souvient de leurs noms
d’Artagnan ,Athos (comte de la Fère), Porthos (du Vallon) et Aramis (Chevalier d’Herblay).

à part bien sûr……… D’Artagnan


Dans la Bande des quatre peintres autrichiens qui se souviendra de leurs noms

Klimt, Schiele, Kokoschka, Moser
A part bien sûr………… Klimt et Schiele

Klimt Schiele
Gustav Klimt (1862-1918) Egon Schiele(1890-1918)
Kokoschka Moser
Oskar Kokoschka (1886-1980) Koloman
Moser (1868 – 1918)

Scandaleux

Des compléments d’information chez Dibrazza et chez débloc-notes
Le texte suivant provient du Blog de Dibrazza, j’y adhére totalement

Monsieur Charles Murto
Ambassadeur
1 place de Finlande
75007 PARIS
sanomat.par@formin.fi

Monsieur l’Ambassadeur,

J’apprends que l’Ecole de Guerre Aérienne de Finlande vient d’adopter une nouvelle bannière conçue par Mme Liisa Kontiainen.
Cette bannière consiste en l’apposition d’une croix gammée sur fond bleu et blanc , assorti d’éclairs jaunes.
Le choix de la croix gammée – fut elle reproduite dans un sens inverse à la croix nazie – me semble un choix particulièrement douteux pour lequel je vous fais part de mon mécontentement le plus absolu que je vous remercie de transmettre aux plus hautes autorités de l’état de Finlande.
Citoyen Européen je ne peux accepter que les avions de l’armée française puissent un jour voler de pair et en toute amitié avec des aéronefs, fussent ils européens eux aussi, arborant un insigne chargé d’une telle indignité.
Veuillez agréer, Monsieur l’Ambassadeur de Finlande, mes salutations qui redeviendront respectueuses, le jour où l’Ecole de Guerre Aérienne de Finlande aura changé de drapeau.
Pêle-Mail

Le Grand Palais sur FRANCE 5

N’oubliez pas de regarder sur FRANCE5 l’émission sur l’exposition au Grand Palais des quatres artistes Viennois Klimt, Schiele, Kokoschka et Moser.
Samedi à 22 h 10
le 9 Octobre à 9h20
et le 20 Octobre à 1h 05

Agen-dada !

Dada-Fiac-Klimt-ModeTout se bouscule, la FIAC est à la Porte de Versailles du 6 au 10 octobre. Beaubourg fait
Une exposition sur le mouvement Dada du 5 octobre 2005 au 9 janvier 2006.
Le Grand Palais reçoit l’Exposition des membres du mouvement Sécession de Vienne (Gustav Klimt (1862-1918), Egon Schiele (1890-1918), Oskar Kokoschka (1866-1980) et Koloman Moser (1868-1918) du 5 octobre 2005 au 23 janvier 2006
Les défilés de mode se succèdent.
Le prix Nobel de chimie 2005 a été attribué au Français Yves Chauvin et aux Américains Robert H. Grubbs et Richard R. Schrock pour un sujet dont je ne comprends pas même le titre, mais ça doit être super.
Les journaux sont pour une fois remplis de bonnes nouvelles, pourvu que ça dure…..

Aujourd’hui pas de chronique !

ps : La pipe est de René Magritte

Faut bien casser la croûte !

Je suis passé dimanche sur le du terre-plein central du boulevard Edgar Quinet (Metro Edgar Quinet) où est installé le marché parisien de la création . Ils utilisent les abris de toile du marché du mardi et samedi, pour exposer leurs œuvres. La plupart des exposants sont présents sur leurs stands et prêts à entamer la discussion.
Libre à chacun d’aimer ou ne pas aimer les œuvres exposées, c’est en tout cas une possibilité pour ceux que cela tente de venir se confronter au public sans pour cela être obligé de passer par une galerie. J’ai bien aimé le principe.